Primark s'engage à payer les produits finis en excédent et les dettes des fournisseurs de tissus

Primark annonce aujourd'hui un nouvel engagement considérable envers ses fournisseurs, en s'engageant à les payer intégralement pour tous les vêtements confectionnés en surplus et à utiliser ou à payer tout tissu fini.

Cela fait suite aux engagements précédemment annoncés de payer intégralement les commandes qui étaient en production, terminées et dont la livraison était prévue pour le 17 avril, après la fermeture de tous nos magasins à la mi-mars. Cela garantit que nos fournisseurs seront payés pour tous les vêtements finis et en cours de production ainsi que pour tous les frais de tissu encourus pour Primark avant la fermeture des magasins.

Primark travaillera sur les détails de cet engagement avec ces fournisseurs sur une base individuelle au cours des prochaines semaines.

En outre, depuis la réouverture des magasins, Primark a passé des commandes pour les saisons à venir pour un montant de 1,2 milliard d’euros, (contre 1 milliard annoncé le 2 juillet). Primark confirme également que ses conditions de paiement standard de 30 jours restent d’application.

Paul Marchant, CEO de Primark, a déclaré:

"Le Covid-19 a eu un impact dévastateur sur l'ensemble de notre industrie, et notamment sur nos fournisseurs. Chez Primark, nous aurons perdu plus de 2 milliards d’euros de ventes au cours de cet exercice et nous avons eu une sortie de fonds nette de 800 millions d’euros alors que la majorité de nos magasins étaient fermés".

"En mars, lorsque nous ne savions pas pour combien de temps on allait devoir fermer des magasins et que nous avions déjà quelque 1,5 milliard d’euros de stock dans les magasins, les dépôts et en transit, nous avons dû prendre rapidement un certain nombre de mesures pour pouvoir résister à la crise. Nous avons notamment dû annuler des commandes, ce qui a été l'une des décisions les plus difficiles que nous ayons jamais eu à prendre".

"Alors que nous avions commencé à réduire les coûts et que nous pouvions reprogrammer une réouverture éventuelle de nos magasins, nous avons donné la priorité à plus de fonds pour soutenir la chaîne d'approvisionnement, y compris la création du fonds des salaires. Nous nous sommes aussi engagés à prendre 370 millions d’euros de commandes supplémentaires en avril. Maintenant que nous sommes à nouveau en activité, nous avons pu passer des commandes importantes d'une valeur de 1,2 milliard d’euros auprès de nos fournisseurs".

"Nous savons que nos actions ont été difficiles pour nos fournisseurs, y compris la prise en charge des coûts de ces dettes impayées. Cet engagement garantit que nos fournisseurs seront payés pour tous les coûts de production et de finition des vêtements et des tissus encourus pour Primark. Et maintenant que nous sommes à nouveau ouverts, nous sommes en mesure de passer de nouvelles commandes. La réalité est que nous avons besoin d'un environnement de vente au détail sain et prospère pour soutenir une chaîne d'approvisionnement en vêtements solide et florissante. Cela permet aussi de protéger les emplois des millions de personnes qui travaillent dans notre industrie".

Notes aux rédacteurs:

Tout au long de cette crise, nous avons travaillé dur pour trouver des moyens de réduire les coûts, en remettant la plus grande partie possible de ces économies dans la chaîne d'approvisionnement. Par exemple:

  • En avril, nous avons créé un fond salarial pour nous assurer que les travailleurs soient payés dès que possible pour les produits en cours de production. À ce jour, plus de 23 millions d’euros ont été versés.
  • Nous nous sommes engagés à prendre 370 millions d’euros supplémentaires de commandes terminées et/ou en cours de production. Cela a porté notre stock total propre ou commercialisé, alors que nos magasins étaient fermés, à quelque 2 milliards d’euros.
  • Les conditions de paiement standard de 30 jours de Primark restent en vigueur.
  • Nous avons également confirmé aux fournisseurs des dates d'expédition pour les commandes qui étaient en retard en raison de la saisonnalité.
  • En avril, nous avons approuvé l'action Covid-19 menée par l'OIT dans l'industrie mondiale du vêtement, qui vise à apporter une réponse mondiale coordonnée aux problèmes actuels de l'industrie. Nous continuons à jouer notre rôle dans cette initiative.