Powering Her Up - Primark Cares

Aider les femmes à révéler leur vrai pouvoir

« Les formateurs m'ont formée à un processus essentiel (ourlet du bas). Mon frère [était] étonné et disait qu'il fallait au moins six mois à un opérateur masculin expérimenté pour apprendre cette technique, [alors] comment je pouvais l'apprendre en quinze jours ! »

Le témoignage de Mukta

Rencontre avec Mukta.* Elle est opératrice de machine à coudre. Après l'échec de son mariage, son frère lui a suggéré de travailler dans l'usine d'un fournisseur de Primark. C'était en décembre 2017 et Mukta n'avait pas encore 20 ans.

Elle est devenue apprentie au sein d'un programme appelé Sudokkho, un projet financé par les gouvernements britannique et suisse et dont Primark est partenaire. Ce n'est que l'un des nombreux programmes que nous avons soutenus depuis 2011 dans le but de développer les opportunités pour les femmes au sein de notre chaîne logistique. Les programmes sont conçus pour aider les femmes à développer leurs compétences et surmonter les obstacles aux promotions et aux évolutions de carrière. L'objectif global est de créer un meilleur environnement de travail.

Nous nous concentrons sur les femmes, parce qu'elles sont souvent les personnes les plus vulnérables de notre chaîne logistique à travers le monde. Nous espérons qu'en aidant plus de femmes à évoluer dans leurs fonctions et à être mieux représentées au sein de l'effectif, elles auront l'opportunité de gagner de meilleurs salaires et de profiter d'une meilleure évolution de carrière. C'est aussi un bon point de départ pour lutter contre les inégalités de genre dans les usines.

Nous prévoyons d'étendre ces programmes à davantage de sites de production et d'employés d'ici 2030. Nous voulons nous appuyer sur ce que nous avons appris pour toucher plus de pays et, surtout, plus d'employés.

Pour Mukta et d'autres femmes comme elle, rejoindre Sudokkho et des programmes similaires est plus que pertinent. Elles y apprennent de nouvelles compétences techniques grâce à une formation structurée interne, qui leur permet de grimper les échelons plus vite que la normale, avec de meilleures perspectives de promotion et d'augmentation de salaire.

Mais tout n'a pas été aussi simple. Même après sa formation, les collègues de Mukta doutaient de ses nouvelles compétences. Ils ne voulaient pas lui donner sa chance... jusqu'à ce qu'ils voient ce dont elle était capable. Pour Mukta, comme pour de nombreuses autres femmes, la formation Sudokkho a été un tournant dans son existence.

Désormais, ses employeurs la considèrent comme une opératrice polyvalente et la personne vers qui se tourner lorsqu'il faut intégrer de nouveaux processus.

Le programme Sudokkho dans les usines

Le programme Sudokkho n'aide pas seulement les femmes comme Mukta. Il permet également d'aider les usines qui travaillent pour Primark, car il leur permet d'accéder plus rapidement à une main-d'œuvre qualifiée. Une étude menée sur ce programme montre que les travailleurs formés atteignent 50 % du niveau de performance attendu 15 à 20 jours après avoir suivi le programme, contre 3 à 4 mois pour un travailleur qui n'a pas suivi la formation. Le secret de la réussite ? Le programme Sudokkho se concentre sur une formation plus rapide et efficace.

Le modèle de « formation du formateur » signifie également que le projet sélectionne et forme les formateurs et évaluateurs qui vont à leur tour appliquer le programme dans l'usine. Ils pourront alors transmettre leurs connaissances et diriger le centre de formation de l'usine. Ainsi, le site de production peut développer sa propre main-d'œuvre qualifiée et motivée.

M. Shipu, responsable de la conformité et de la gestion, estime que cet aspect du programme a aidé son usine à mieux aborder la gestion de l'effectif :

« Avec le projet Sudokkho, si des employés qui travaillent sur un processus essentiel sont absents, le formateur Sudokkho peut trouver d'autres opérateurs et les former à des processus particuliers. Développer les compétences des employés pour surmonter les problèmes causés par l'absentéisme. »

Nos clients et Sudokkho

Nous savons que nos clients veulent connaître un minimum les personnes qui fabriquent leurs vêtements, et nous aussi.

Depuis que nous avons commencé à travailler avec les gouvernements britannique et suisse dans le cadre du programme Sudokkho en 2016, nous avons touché 16 000 employés dans plus de 50 usines au Bangladesh.

Malheureusement, la pandémie de Covid-19 a eu un effet non négligeable sur ce programme et sur d'autres initiatives. Mais les employés et leurs managers ont fait part de retours si positifs sur le programme Sudokkho que notre équipe se prépare à le relancer sous le nom de Sudokkho Factory Based Training.

Programmes de Primark pour les femmes et les employés vulnérables

Sudokkho n'est que l'une des nombreuses initiatives que nous menons avec des gouvernements, des ONG et notre
équipe du Commerce éthique et du développement durable sur le terrain. Il y en a beaucoup d'autres ! La plupart sont à plus petite échelle parce qu'elles sont très ciblées et conçues pour des contextes locaux. Ceci dit, vu la taille de notre entreprise, elles peuvent être développées pour aider encore plus de personnes.

On peut citer notamment :

My Life
My Space
My Journey

Collectivement, ces initiatives font partie de l'engagement de Primark à devenir une entreprise plus durable en soutenant l'égalité des sexes et en participant à l'émancipation des femmes.


*Ce témoignage est basé sur une étude de cas réel, mais tous les détails personnels ont été changés.