Primark soutient l'action mondiale de l'OIT dans l'industrie textile annoncée aujourd'hui pour lutter contre la crise du Covid-19.

Primark soutient fermement l'annonce faite ce jour, par l'Organisation internationale du Travail des Nations unies, appelant à une collaboration urgente entre les parties prenantes pour soutenir les travailleurs de l'industrie du textile à travers le monde, touchés par la pandémie de Covid-19.

Katharine Stewart, Directrice du commerce éthique et de la durabilité environnementale chez Primark, a déclaré :
"Il est essentiel de ne pas sous-estimer l’importance de cette initiative menée par l'OIT. Les fabricants et leurs travailleurs dans la chaîne d'approvisionnement des produits textiles ont un besoin urgent de financement de la part des institutions financières mondiales et des gouvernements afin de protéger les emplois et de traverser cette crise. À plus long terme, nous espérons que cette initiative soutiendra également l'introduction ou le renforcement de régimes que beaucoup d'entre nous considèrent comme allant de soi, tels que la protection de l'emploi et les prestations de santé. Il faudra les efforts collectifs de tous les signataires pour faire de cet appel à l'action une réalité".

Remarques:

  • Primark a travaillé en étroite collaboration avec l'OIT et ses propres fournisseurs pendant plusieurs semaines pour aider à déterminer une manière constructive de fournir le soutien nécessaire aux personnes touchées par la crise avec la collaboration de nombreuses parties prenantes.
  • Depuis quatre semaines, Primark a engagé des conversations individuelles approfondies avec ses propres fournisseurs. Elles ont permis à Primark d’identifier des options d’atténuation, dont des conditions de paiement étendues. Primark s'est alors engagé à payer quelque 370 millions de livres sterling de commandes supplémentaires de produits en plus des 1,5 milliard de livres sterling de stock dans les magasins, les dépôts et en transit. Portant à présent le stock total de Primark, à la fois détenu et engagé, à près de 2 milliards de livres sterling, alors que les magasins restent fermés.
  • Par ailleurs, Primark a également créé un fonds salarial pour s'assurer que les travailleurs du Bangladesh, du Cambodge, de l'Inde, du Myanmar, du Pakistan, du Sri Lanka et du Vietnam soient payés dès que possible pour le travail effectué sur un produit Primark en cours de production.
  • Primark a également exhorté, en des termes les plus forts possibles, les gouvernements des pays dont ses produits proviennent, à prendre des mesures pour soutenir leurs entreprises et leurs travailleurs locaux, comme le font le Royaume-Uni et de nombreux gouvernements européens.